O sí dimbea wɛni ó wúnɔ́, o mabía wɛni ó m'álanɔ
Responsive image
Di sí madimbea ná dúɓɛ lá mbálɛ na jemea nde ɓá masóusɛ miɗóngó, óńolana myɔ́pi myɛsɛ mi mondea nde ó múnja
Card image cap
Card image cap
Card image cap
Card image cap
Card image cap

CUSTODIAM SOLICINIUM - MENTIONS LEGALES

Hinc ille commotus
Muemba « Duálá o Mulema »
9 Quai de Seine - 91200 Athis-Mons
Tél. : 01 69 38 25 69
Directeur de publication
Francis BEBEY
Président / Membre Fondateur de l'association « Duálá o Mulema ».
Contact
ut iniusta perferens et indigna praefecti custodiam protectoribus mandaverat fidis. quo conperto Montius tunc quaestor acer quidem sed ad lenitatem propensior, consulens in commune advocatos palatinarum primos scholarum adlocutus est mollius docens nec decere haec fieri nec prodesse addensque vocis obiurgatorio : Kusa biso.

Editeur
Association « Duálá o Mulema »
9 Quai de Seine - 91200 Athis-Mons
Tél. : 01 69 38 25 69
Directeur de publication
Francis BEBEY
Président / Membre Fondateur de l'association « Duálá o Mulema ».
Contact
L'association vous offre la possibilité de correspondre avec ses membres, dans le respect du référentiel Marianne. Charte qui vise à garantir la qualité de l'accueil et promeut des valeurs telles que la courtoisie, l'accessibilité, la rapidité, la clarté des réponses mais aussi un esprit d'écoute, de rigueur et de transparence.
Pour vous aider dans vos échanges et trouver le bon interlocuteur : Nous contacter.

Hinc ille commotus ut iniusta perferens et indigna praefecti custodiam protectoribus mandaverat fidis. quo conperto Montius tunc quaestor acer quidem sed ad lenitatem propensior, consulens in commune advocatos palatinarum primos scholarum adlocutus est mollius docens nec decere haec fieri nec prodesse addensque vocis obiurgatorio sonu quod si id placeret, post statuas Constantii deiectas super adimenda vita praefecto conveniet securius cogitari. Hinc ille commotus ut iniusta perferens et indigna praefecti custodiam protectoribus mandaverat fidis. quo conperto Montius tunc quaestor acer quidem sed ad lenitatem propensior, consulens in commune advocatos palatinarum primos scholarum adlocutus est mollius docens nec decere haec fieri nec prodesse addensque vocis obiurgatorio sonu quod si id placeret, post statuas Constantii deiectas super adimenda vita praefecto conveniet securius cogitari.

Ce constat fait pendant ce séjour me plongea dans un profond désarroi. Cette situation, aussi préoccupante qu'elle fut ne me parut pourtant pas désespérée, car des réalisations concrètes, certes sporadiques, mais rassurantes et très encourageantes de quelques ingénieux SAWA, qui avant moi s'étaient aperçu de ce problème, nous sauvent du vide absolu, et ses réalisations vont dans le sens de l'action de survie pour notre culture. Ma conscience m'ordonna alors, de ne pas rester les bras croisés, avec entre mes mains le constat, et rien comme contribution efficace à notre noble cause. J'ai donc décidé de réunir les filles et fils SAWA de la région Parisienne ayant pour dénominateur commun le « KOD'A MBOA » (La foi en notre peuple, en notre culture), mais surtout désireux de travailler pour garder éternellement en éveil, notre chère Culture SAWA.

Hinc ille commotus ut iniusta perferens et indigna praefecti custodiam protectoribus mandaverat fidis. quo conperto Montius tunc quaestor acer quidem sed ad lenitatem propensior, consulens in commune advocatos palatinarum primos scholarum adlocutus est mollius docens nec decere haec fieri nec prodesse addensque vocis obiurgatorio sonu quod si id placeret, post statuas Constantii deiectas super adimenda vita praefecto conveniet securius cogitari. Hinc ille commotus ut iniusta perferens et indigna praefecti custodiam protectoribus mandaverat fidis. quo conperto Montius tunc quaestor acer quidem sed ad lenitatem propensior, consulens in commune advocatos palatinarum primos scholarum adlocutus est mollius docens nec decere haec fieri nec prodesse addensque vocis obiurgatorio sonu quod si id placeret, post statuas Constantii deiectas super adimenda vita praefecto conveniet securius cogitari.

Nous étions huit personnes autour de la table lors de la réunion fondatrice qui eut lieu le 29 octobre 2005, au 117, rue du château à Boulogne. Le but de cette assise était de prendre acte du constat exposé, le valider, puis de proclamer notre volonté commune de créer une entité de travail reposant sur des bases d'une structure associative. L'objet de cette réunion a été approuvé à l'unanimité. Cette unité se mit aussitôt au travail, pour commencer à rassembler diverses œuvres inhérentes à la culture SAWA (Livres, Manuscrits, Objets d'art, Documentations, Films, Pièces de théâtre, Chants traditionnels, contes, Proverbes…), afin d'en assurer la conservation comme patrimoine culturel, à réaliser la réédition des vieux ouvrages, et à assurer la diffusion la plus large dans tous les espaces et lieux de promotion via des moyens modernes à supports sécurisés. Trois mois après sa naissance, l'association s'est donné le nom de DUALA o MULEMA. Elle compte désormais jouer un rôle de premier plan dans l'action pour la valorisation ainsi que la pratique de la langue DUALA, et la préservation de la culture SAWA.

Hinc ille commotus ut iniusta perferens et indigna praefecti custodiam protectoribus mandaverat fidis. quo conperto Montius tunc quaestor acer quidem sed ad lenitatem propensior, consulens in commune advocatos palatinarum primos scholarum adlocutus est mollius docens nec decere haec fieri nec prodesse addensque vocis obiurgatorio sonu quod si id placeret, post statuas Constantii deiectas super adimenda vita praefecto conveniet securius cogitari. Hinc ille commotus ut iniusta perferens et indigna praefecti custodiam protectoribus mandaverat fidis. quo conperto Montius tunc quaestor acer quidem sed ad lenitatem propensior, consulens in commune advocatos palatinarum primos scholarum adlocutus est mollius docens nec decere haec fieri nec prodesse addensque vocis obiurgatorio sonu quod si id placeret, post statuas Constantii deiectas super adimenda vita praefecto conveniet securius cogitari.

Afin de relever ce défi, nous membres actifs de DUALA o MULEMA, avons fait abstraction de nos préjugés et de nos différences pour une cause communément partagée. Nous sommes un groupe solide et fiable. Nous mettons vraiment notre main à la patte, nous nous retroussons réellement les manches, dégageons au mieux nos biceps afin de pagayer avec force, et efficacité telle notre devise : « Asa pai na nginya, ebolo na titimbe ».


Francis BEBEY
Fondateur, et Président d'honneur

Association Duálá ó Mulema
Chez Francis Bebey
9, Quai de Seine - 91200 Athis-mons

Design & Réalisation : Ricky MBALE
Tél. : 33 (0) 6 66 66 27 79
Fax.: 33 (0) 1 69 38 25 69
infos@dualaomulema.org

Copyright © 2016